La structuration d’Écologie sociale

 

  • La forme de l’action et de la structuration politique a changé. La profonde transformation des organisations du travail, la prégnance des enjeux écologiques et l’affaiblissement de l’Etat providence et démocratique, transforment la nature du débat politique et les formes de l’engagement. Les jeunes générations n’adhèrent pas à un parti sur la base d’une orientation mais s’identifient à un projet qui s’exprime à travers des actions concrètes qui peuvent aller de la participation limitée à une campagne électorale à l’aide aux migrant.e.s, d’une occupation ponctuelle au développement d’une ZAD. Les idéologies n’ont pas disparu mais les pratiques se sont transformées. Les partis traditionnels, souvent disqualifiés, apparaissent inadaptés devant ces formes d’engagement discontinues et la dissémination des lieux du politique. En même temps, la demande de réflexion, d’échanges, de points de rencontre est forte et nous pousse à envisager notre action politique en rhizome.
  • Notre bilan actuel s’il n’est pas nul ne correspond pas aux objectifs initiaux qui se révèlent anachroniques : instaurer des courants organisés d’Écologie sociale, à l’instar d’Utopia dans les différents partis de gauche. Ce que nous avons réussi relève davantage de l’intervention politique : 
  • mobilisation des écologistes pour Jean-Luc Mélenchon durant la campagne présidentielle : pétitions de centaines d’écologistes, engagement dans la Campagne de Front  commun  en faveur de JLM, co-animation de la campagne nationale et votation citoyenne  sur le nucléaire initié par LFI,
  • animation de débats autour de l’extractivisme, du municipalisme, intervention au seuil de la mouvance anticoloniale, organisation du soutien contre la répression en Catalogne, production de textes matérialisé par un livre Pour l’écologie sociale (éd. Du Croquant) qui synthétise notre orientation, rapprochements avec des courants européens (CUP en Catalogne, Potere al Popolo en Italie, Green and Reds en Angleterre, Rouge et Verts en Turquie, …)
  • Nous confirmons la forme coopérative d’Écologie sociale. Nous estimons en effet que la construction d’un mini appareil à « l’ancienne » est obsolète. Pour peser dans le débat politique, il faut tout à la fois produire des idées et créer des évènements qui transcendent la segmentation des expériences politiques et permettent leur mutualisation. Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas des coopératives Écologie sociale à Lyon, Marseille ou dans l’Ardèche mais qu’elles devront s’auto-instituer sur la base de l’accord avec les thèses de l’écologie sociale et à travers leur propre volonté. Par conséquent, nous ne nommerons pas de délégués territoriaux mais mettrons des camarades en contact pour qu’elles et ils instituent des coopératives locales insérées dans leur milieu, leur région, leur ville, leur quartier. À travers une plateforme Internet et nos outils numériques, à la fois point de rencontre et espace de circulation, nous nous donnerons les moyens de créer un réseau susceptible de servir à tou.te.s. 
  • Nous confirmons notre appartenance à l’Espace politique de La France Insoumise et à son comité électoral. Nous confirmons notre travail dans Front commun avec Ensemble et Ambitions communistes. Les membres de notre Coopérative sont libres de leur appartenance partidaire. Nous voulons à travers la diffusion des thèses de l’écologie sociale et notre active participation au débat et aux mobilisations politiques être un point d’arrivée et de départ, de jonction et de dispersion.
  • Nous souhaitons partout où nous sommes représentés construire des campagnes autour d’actualités et faire progresser nos orientations : défendre le «confédéralisme démocratique » à travers le soutien à la République catalane et à la résistance kurde au Rojava ; promouvoir un nouvel antiracisme politique en dénonçant l’entreprise raciste de division des populations et à travers notre soutien aux migrant.e.s ; affirmer le droit de vivre dans un environnement sain et manger de la nourriture saine à travers la Marche des cobayes ; défendre la transition écologique des transports en soutenant la grève de la SNCF ; illustrer chaque fois que c’est possible la convergence entre social et environnement. 
  • Nous souhaitons développer une politique de formation sur l’histoire et les enjeux de l’écologie sociale comme nous l’avons déjà entrepris à Tolbiac ou avec nos amis de l’Initiative pour un confédéralisme démocratique.
  • Nous souhaitons travailler à la construction d’une orientation européenne : discussion en France de note texte « Europe », groupement transnational des forces se réclamant de l’écologie sociale : rencontres internationales de l’écologie sociale, travail européen avec des forces se reconnaissant dans cette mouvance.
  • La forme concrète de l’étape actuelle de la coopérative : la coopérative Écologie sociale regroupe au plan national les militant.e.s de l’écologie sociale. C’est une structure sans adhésion mais qui accepte les dons. Elle développe et améliore des outils numériques, site web, page Facebook, compte twitter, web télé pour la diffusion des idées et des expériences de l’écologie sociale. Elle aide à la création de coopératives locales d’Écologie sociale. Sur le plan de l’activité politique, la Coopérative produit des textes, déclarations, communiqués, signe des appels qui correspondent à son orientation. Chacun.e doit pouvoir se saisir de l’opportunité de contribuer à cette production d’idées à travers des contributions. Les membres de la Coopérative animent des débats autour de ces textes et du livre Pour une écologie sociale, et de la question plus large du mouvement de l’écologie sociale et ses théoricien.ne.s. Elle organise en marge des Universités d’été des mouvements et/ou partis auxquels elle participe des réunions spécifiques autour des idées et expériences de l’écologie sociale.
Publicités
Cet article, publié dans La coopérative Ecologie Sociale, Présentation, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s