Nouvelles du front de la Grande guerre civile déclenchée le 27 juin 1914 : est il trop tard pour que le front ne s’embrase pas à nouveau?

Que fête t on en ce 11 novembre 2018, la fin d’un conflit meurtrier ou la poursuite, par d’autres moyens, de la guerre civile déclenchée en Juin 2014.

Ce message date …encore que..il ne tient pas compte des conséquences de la dégradation accélérée de la lutte des classes sous la forme primitive du racisme et de l’exclusion comme elles se manifestent aux Usa, sous Trump et dans la plupart des Etats européens,  à l’occasion de la crise migratoire.
En ce triste jour anniversaire permettez moi de vous adresser un résumé de la situation sur le front de la guerre civile déclenchée par la social démocratie,le 1° Août 19914,  pour servir les intérêts de la rente et du capital patrimonial industriel, puis du capital financier. Guerre civile, c’est à dire au sein du salariat lui même: du salariat des services contre celui de l’industrie, du salariat national contre le salariat immigré, du salariat national contre celui des autres nations européennes, du salariat européen contre celui du reste du monde. Guerre civile mise en oeuvre par les forces politiques censés universaliser le combat pour son émancipation. Guerre civile orchestrée, instrumentalisée par un capital de plus en plus concentré paniquant face à la crainte de ne pouvoir satisfaire un appétit sans cesse grandissant alors que ses richesses  s’accumulant  détruisent  chaque jour plus , les hommes et leur environnement.
Sur le front de la guerre violente entre salariéEs:
La destruction sans limite du capital humain et des ressources naturelles conduisant à une lutte sans merci pour le contrôle stratégique des dernières ressources naturelles disponibles :
– la grande guerre écologiste du Sahel , s’est progressivement étendue  en trente ans, du Soudan au Mali et frappe de plein fouet le Nigeria,
– au Moyen et Proche orient, le franchissement du pic pétrolier se traduit par un affrontement majeur entre le salariat iranien et irako- saoudien qui sous prétexte de faire renaître le califat abbasside plonge toute cette région dans le moyen âge,
– dans la péninsule indienne, l’élection de Narendra Modi , leader hindouiste, anti musulman fanatique, doit favoriser l’affrontement des salariés indiens à ceux du pakistan et du bengladesh, afin d’optimiser le rendement  des délocalisations à venir,
– sur le continent africain, la guerre civile entre salariés congolais et rwandais, qui a fait plus de victimes que la 1° guerre mondiale dans notre pays se poursuit au plus grand bénéfice des trusts miniers sud africains et britanniques (je ne mentionnerai même pas notre pays dont la politique néo coloniale boutiquière est à la hauteur de notre décadence) ,
-enfin, je n’oublie pas l’Europe où la guerre tout court se poursuit depuis plus d’un quart de siècle malgré toutes les dénégations des manipulateurs à l’oeuvre lors les dernières européennes. Le salariat irlandais contiinue , sous prétexte de différent religieux, à se déchirer au seul profit du Royaume Uni. A Chypre, au Kosovo, en Bosnie des affrontements violents ont cours sous les mêmes prétextes. Je n’oublie pas l’Ukraine, où depuis décembre 2012, instrumentalisés par l’UE et lecaudillo Poutine, plus d’un millier d’européens ont trouvé la mort dans un conflit entre salariés du serviciat de Kiev et industriels du Donbass, qui a déplacé dans l’indifférence générale plus de 100.000 personnes.
Sur le front de la violence symbolique entre salariéEs et leurs mouvements politiques.
Rassurez vous, le bilan sera court: depuis 30 ans c’est le calme plat. Quand les salariéEs ne s’affrontent pas les uns contre les autres les armes à la main, depuis trente ans et le triomphe de la révolution néo libérale, la social démocratie leur maintient la tête sous l’eau, s’attaquant à leur propriété sociale (plus précisément leur protection sociale), maintenant et développant des politiques de sous emploi ,de baisse des revenus pour mieux les maintenir en laisse.
Je sais bien que dans notre mouvement nombreux sont ceux et celles qui rejettent la conception idéaliste d’une histoire humaine reflétant les combats pour satisfaire notre besoin de reconnaissance, et encore plus la conception matérialiste de la lutte des classes, mais permettez moi de vous livrer le diagnostic  des derniers survivants marxistes: il y en a encore…. parmi l’infime minorité des détenteurs du capital financier, qui tel Warren Buffet déclare  : There’s class warfare, all right, but it’s my class, the rich class, that’s making war, and we’re winning.”
 

Si le capital a apparemment gagné, il sait qu’il risque de tout perdre, aussi ouvre t il de nouveaux fronts:
Tout perdre car malgré les fantasmes des nouveaux économistes  défendant une source de profit exclusivement tirée de l’automatisation,ils savent bien que seule la sur exploitation du travail est à et demeurera à l’origine de leurs richesses.Surpris mais satisfaits de l’absence de révolte majeure, ils veulent s’assurer de garanties et ce dans deux directions apparemment différentes, mais toutes les deux bien chaudes.

  • en Asie et dans la Région pacifique, comme en 1936 il s’agit de s’assurer du contrôle des routes maritimes et des réserves de matière première et d’énergie fossile,quitte à en faire un futur lieu de conflits bien sanglants,
  • en Europe et tout particulièrement en France,il convient de briser les dernières velléités du salariat contre les conditions d’exploitation sans limites qu’ils envisagent d’approfondir: destruction de la protection sociale, hausse du chômage, baisse des rémunérations, … En Italie, Espagne, Allemagne, les revenus du travail ont baissé de près de 15% depuis 2000, alors qu’ils augmentaient chez nous!
  • N’étant pas convaincu par l’efficacité de l’alliance socialiste-radicale et écologiste pour y parvenir, il lui faut préparer l’ avenir. La droite classique ayant définitivement rompue avec ce qui pouvait demeurer de colbertisme et de paternalisme dans le gaullisme vient d’annoncer son programme économique par la voix d’un  Fillon, brûlant tout ce qu’il avait adoré en tant que Séguino-gaulliste: son programme, retourner à l’âge de pierre ou plus exactement à celui accompagnant les débuts de la révolution industrielle. Manque le substrat idéologique. Le FN est là pour le fournir: abuser le salariat avec la réconciliation identitaire, la lutte contre le sang impur se substituant à la lutte des classes!
Un siècle après le 27 juin 1914: que peuvent faire des écologistes? Tout!
 Alors là vous allez vous dire..il faut l’enfermer!  Et pourtant , et pour faire simple et rapide, ne sommes nous pas héritiers de siècles de luttes sociales et porteurs de l’avenir! Ne sommes nous pas convaincus que l’actuel système de production, de répartition et de reproduction est condamné à courte échéance? Ne sommes nous pas les seuls porteurs d’un modèle « pour l’après » qui ne reproduise pas la barbarie des pseudos régimes socialistes? De quoi avons nous peur, alors!
Nous avons tout simplement peur de nos propres certitudes englués que nous sommes dans la course aux postes, à la responsabilité d’Etat, écraséEs par la  médiocrité d’une violence institutionnelle qui nous humilie chaque jour un peu plus, satisfaits de nos combats sans victoire qui l’espace d’un instant nous permettent d’échapper à cette angoisse montante que rien ne pourra plus retenir dans quelque temps.
 Nous espérons nous sauver, en gagnant du temps. C’est précisément l’inverse qui risque de nous arriver! En refusant de résister, de dire et crier NON,NON, NON, quand il était encore temps, demain nous n’aurons plus que nos larmes pour adoucir une vieillesse honteuse!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s