Confronté à un mouvement interclassiste, le Président de la mondialisation adversaire de l’Etat nation ne va rien céder par Claude Vilain

Contrairement aux analyses subjectives de nombreux polititologues ou soit disant, E M ne cédera rien sur l’essentiel.
Bénéficiant du pouvoir sans précédent de l’Etat, c’est à dire de sa violence réelle et non plus symbolique, son propos sera sécuritaire, c’est à dire relatif au maintien et au retour à l’ordre.
Bien sûr il concédera quelques mesures sociales, manifestera une empathie de crocodile, voire se livrera à une manoeuvre politique majeure concernant son propre camp, qu’il considère avoir failli face à une révolte qui pour lui relève des mises en cause de la gabelle, mais il demeurera droit dans ses bottes.
Politiquement il aura raison, quand bien même ses adversaires dont je suis, trouveront dans ses propos de quoi alimenter leur contestation ecolopopulaire.
Raison, car élu, notamment contre F Fillon pour en finir avec les spécificités de l’Etat nation à la française, il est condamné à tenir ses engagements de commandités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s