Après le 24 novembre : qui sème le vent récolte la tempête

Le mouvement des Gilets Jaunes est le premier mouvement social de masse qui met au centre la question de l’écologie populaire et sociale. En plaçant l’accès à l’énergie au centre de ses préoccupations, il lie les conditions de vie des classes populaires à la résolution écologique et sociale des problèmes posés par les transports, la précarité énergétique et l’absence des services publics. Loin de l’écologie … Continuer de lire Après le 24 novembre : qui sème le vent récolte la tempête

Leçons du 26 mai 

  L’affirmation d’un nouveau mouvement des quartiers populaires prenant la tête du cortège de tête en alliance avec sa composante autonome, notamment représenté par les antifa est une excellente nouvelle. La convergence entre jeunes précaires des quartiers populaires et jeunes intellectuels est un pas important dans la construction de nouvelles alliances. Le fait que quoi qu’en pensent les mouvements ayant appelé à la marée populaire … Continuer de lire Leçons du 26 mai 

Le peuple catalan a le droit de décider de son avenir ; L’avenir est au confédéralisme démocratique

Depuis six ans, le peuple catalan se manifeste massivement pour le droit à l’autodétermination. Le Parlement de Catalogne a voté à une large majorité pour la tenue d’un référendum le 1er octobre. Le gouvernement de la droite espagnole de monsieur Rajoy fait tout pour l’interdire : arrestation d’un ministre et perquisitions au siège de la Généralitat, mises sous tutelle des finances de la Généralitat, menaces contre … Continuer de lire Le peuple catalan a le droit de décider de son avenir ; L’avenir est au confédéralisme démocratique

La démission forcée du général Pierre de Villiers

Nous ne pleurons pas le départ de Pierre de Villiers mais nous ne nous réjouissons pas plus de son remplacement par François Lecointre, un militaire qui a apparemment trempé dans les méfaits de l’armée française au Rwanda durant le génocide des Tutsis. Les cris d’orfraie sur la défense du budget militaire de l’ensemble de la classe politique ne nous conviennent pas. La politique austéritaire du … Continuer de lire La démission forcée du général Pierre de Villiers

Les quatre couleuvres de Monsieur Hulot ou l’écologie libérale en marche

En quelques semaines, Nicolas Hulot a avalé quatre couleuvres : perturbateurs endocriniens, Taxe sur les transactions financières, CETA, Trump parade. C’est beaucoup pour un homme qui voulait paraître comme un défenseur intransigeant de l’écologie. Face aux lobbies, à la Commission européenne et au gouvernements anti écolos le Ministre de la transition écologique et solidaire a laissé adopter le 4 juillet une définition des perturbateurs endocriniens qui … Continuer de lire Les quatre couleuvres de Monsieur Hulot ou l’écologie libérale en marche

En requérant le non lieu dans l’homicide Rémi Fraisse, …

En requérant le non lieu dans l’homicide Rémi Fraisse, le parquet de Toulouse, comme nous nous l’avons anticipé, vient une fois de plus de légitimer le monopole de la violence arbitraire de l’Etat libéral. Dans ce cadre rien ne justifiait en effet que soit mis en cause (demain, l’homicide sera classé sans suite ) « la proportionnalité de l’action de la gendarmerie dans un climat quasi insurrectionnel ». 

Sachant que la qualification « d’état insurrectionnel » ne relève que du Parquet qui dispose pour son interprétation de plus de dix lois sécuritaires, du flou des dispositions de l’Etat d’urgence, et prochainement d’un cadre encore plus contraignant, les intégrant dans le droit commun, on pourrait trembler.

Continuer de lire « En requérant le non lieu dans l’homicide Rémi Fraisse, … »

Edito semaine 42 par Patrick Farbiaz "EELV : l’éclatement d’une bulle spéculative"

En 2009, les 16 % d’EELV aux élections européennes ont créé l’euphorie chez les écologistes . Un peu à la manière des start up sur Internet ou de la fièvre de la ruée vers l’or, ceux-ci se mont mis à rêver à ce que sous l’effet Cohn-Bendit , ils pourraient devenir la première formation politique… sans rien changer ni de leur fonctionnement ni de leur orientation. Ce fut l’erreur de trop qui les entraina dans une dynamique fatale renforcée par l’illusion plurielle de l’accord tissé entre les dirigeants D’EELV emmenés par Jean Vincent Placé et Cécile Duflot et Martine Aubry. Mais cette descente aux enfers était comme toute bulle spéculative programmée. La crise venait de loin. Elle reposait sur des croyances jamais fondées sur le réel mais qui sont devenues des évidences que personne au sein d’EELV n’a jamais voulu combattre de front :

Première évidence : celle d’une prétendue majorité culturelle. Les français seraient en passe de devenir majoritairement écologistes. La majorité culturelle, conception gramciste adaptée à l’écologie par Alain Lipietz repose sur une série de constatations jamais argumentées. Les français auraient changé majoritairement de comportements et trieraient leurs déchets, mangeraient sain, feraient du vélo… On comprend bien la nécessité, pour la majorité des Verts, de trouver une théorie justifiant le rôle dirigeant d’un parti de gouvernement ayant des résultats électoraux qui sont loin de ses prétentions au pouvoir. On substitue ainsi au nom de l’hégémonie culturelle censée advenir comme une marée montante, une légitimité médiatique indéterminée mêlant sondages et pénétration des concepts écologistes à une légitimité démocratique. La version sophistiquée de la majorité culturelle fût avec la naissance de EELV, la pollinisation des abeilles vertes butinant pour infuser de l’écologie à l’insu de leur plein gré les classes populaires. Tous ces raccourcis permettent en réalité de ne pas répondre au rapport impensé entre écologie et classes sociales.

Continuer de lire « Edito semaine 42 par Patrick Farbiaz "EELV : l’éclatement d’une bulle spéculative" »

Lettre ouverte à Emmanuelle Cosse

Chère Emmanuelle, Tu as pris la décision d’accepter la proposition qui t’était faite de devenir ministre du logement dans le gouvernement de Manuel Valls sous la présidence de François Hollande. Tu nous as expliqué que cette décision était personnelle et tu as souhaité te mettre en retrait d’Europe Ecologie-Les Verts. Tu savais, en effet, que nous aurions été nombreux-ses à ne pas accueillir la nouvelle … Continuer de lire Lettre ouverte à Emmanuelle Cosse